Festin de canard

La fête du martyre de Saint Jean-Baptiste, à laquelle l'église est dédiée, date la traditionnelle "Fête du Canard" née en 1932 à Desenzano qui est célébrée avec des jeux, des spectacles et des attractions le premier dimanche de septembre. En cette saison à la fin de l'été, dans les poulaillers du quartier les canards étaient prêts à être abattus, alors rien de mieux pour célébrer le saint que de préparer un banquet aux dépens des savoureuses palmipèdes. Considérant alors que pour tuer les bêtes dont ils se coupaient la tête, pour une sorte de traduction figurative, les canards représentaient dans l'imaginaire collectif la figure de saint Jean-Baptiste, mort exactement décapité. Jusqu'à il y a quelques décennies, il était d'usage pour les familles de Capolaterra d'exposer aux portes de la maison, vers la route, les pattes et le bec du canard noués par un ruban rouge flashy. Si l'on se permet l'expression à ces pauvres animaux, comme on dit dans le jargon, ils « ont rencontré leur créateur » ; c'était encore la saine volonté des modestes habitants du quartier (le quartier Capolaterra, qui va du quartier du château à Via Gherla, en passant par Vicolo San Giovanni, Via A. Piatti, Via Vittorio Veneto et Via Murachette) d'être présents célébrer le jour de leur saint patron.
Le portail d'entrée de la fête avec les jeunes volontaires qui nous accueillent.

Où sommes-nous actuellement?

Venez visiter le Oratoire Jean XXIII en personne.

square house image
La facciata esterna del Duomo vista dall’omonima piazza.
Sopra il portale in pietra di Botticino la statua di S. Maria Maddalena opera di Santo Callegari da Brescia.
square house image
La facciata esterna del Duomo vista dall’omonima piazza.
Sopra il portale in pietra di Botticino la statua di S. Maria Maddalena opera di Santo Callegari da Brescia.

Powered by Smartecclesia.it